LE CANCER DE LA PROSTATE

LE CANCER DE LA PROSTATE

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme. Il se développe généralement lentement, de sorte qu’il peut n’y avoir aucun signe pendant de nombreuses années.

Symptômes du cancer de la prostate

Les symptômes du cancer de la prostate n’apparaissent généralement que lorsque la prostate est suffisamment grosse pour affecter le tube qui transporte l’urine de la vessie vers le pénis (urètre).

Lorsque cela se produit, vous pouvez remarquer des choses comme :

 

  •          un besoin accru d’uriner
  •          une tension pendant que vous urinez
  •          une impression que votre vessie ne s’est pas complètement vidée.

Ces symptômes ne doivent pas être ignorés, bien que leur présence n’est pas toujours synonyme de cancer de la prostate.

 

Pourquoi le cancer de la prostate survient-il ?

Les causes du cancer de la prostate sont largement inconnues. Certains facteurs peuvent augmenter votre risque de développer cette maladie.

 

Le risque de développer un cancer de la prostate augmente avec l’âge. La plupart des cas se développent chez les hommes âgés de 50 ans ou plus.

Les hommes dont le père ou le frère a été touché par le cancer de la prostate courent eux-mêmes un risque légèrement accru.

L’obésité augmente le risque de cancer de la prostate.

 

Comment prendre en charge le cancer de la prostate ?

Pour de nombreux hommes atteints d’un cancer de la prostate, un traitement n’est pas immédiatement nécessaire.

Si le cancer est à un stade précoce et ne provoque pas de symptômes, votre médecin peut suggérer soit une “attente vigilante” ou une “surveillance active”.

La meilleure option dépend de votre âge et de votre état de santé général. Les deux options impliquent une surveillance attentive de votre état.

Certains cas de cancer de la prostate peuvent être guéris s’ils sont traités à un stade précoce.

Les traitements comprennent:

  •                  l’ablation chirurgicale de la prostate
  •                  la radiothérapie, seule ou associée à une hormonothérapie

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.