L’hydrocéphalie: qu’est-ce que s’est?

L’hydrocéphalie est une accumulation de liquide dans le cerveau. L’excès de liquide exerce une pression sur le cerveau, ce qui peut l’endommager.

Une hydrocéphalie se forme lorsque le liquide dans les cavités normales à l’intérieur du cerveau (ventricules) ne peut être évacué.

 

Cette accumulation de liquide peut avoir de nombreuses raisons, telles qu’une malformation congénitale, une hémorragie cérébrale ou des tumeurs cérébrales.

Si elle n’est pas traitée, l’hydrocéphalie peut être fatale.

 

Les personnes atteintes peuvent présenter les symptômes suivants :
  • l’augmentation du volume de la tête est le principal symptôme
  • Musculaires: raideur musculaire, anomalie de la marche ou problèmes de coordination
  • Gastrointestinaux: vomissements ou nausées
  • Autres symptômes courants: , confusion mentale, cri aigu, fuites urinaires, irritabilité, maux de tête, perte de mémoire, petit bouton sensible sur la tête d’un nourrisson, retard de développement, somnolence, trouble de l’équilibre ou vision floue

Diagnostic de l’hydrocéphalie

  • Avant la naissance, échographie prénatale

  • Après la naissance, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique ou échographie de la tête

Avant la naissance, l’hydrocéphalie est souvent détectée au cours d’une échographie prénatale de routine.

Après la naissance, les médecins suspectent ce diagnostic chez les nouveau-nés à partir de symptômes détectés au cours d’un examen clinique de routine. Les médecins réalisent alors une échographie de la tête afin de confirmer le diagnostic d’hydrocéphalie.

Chez les nourrissons plus âgés et les enfants, les médecins réalisent une tomodensitométrie(TDM), une imagerie par résonnance magnétique (IRM) ou une échographie de la tête afin de confirmer le diagnostic.

Une fois le diagnostic posé, tous les enfants concernés passent une TDM ou une échographie pour contrôler l’hydrocéphalie et déterminer si elle s’aggrave.

Traiter l’hydrocéphalie

L’hydrocéphalie peut généralement être traitée à l’aide d’un tube fin (shunt) implanté chirurgicalement dans le cerveau et drainant l’excès de liquide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.