HEPATITE C

HEPATITE C

L’hépatite C est une infection virale qui provoque une inflammation du foie, entraînant parfois de graves lésions hépatiques. Le virus de l’hépatite C (VHC) se propage par le sang contaminé.

Symptômes

L’infection à long terme par le virus de l’hépatite C est connue sous le nom d’hépatite C chronique. L’hépatite C chronique est généralement une infection “silencieuse” pendant de nombreuses années, jusqu’à ce que le virus endommage suffisamment le foie pour provoquer les signes et symptômes d’une maladie du foie.

Les signes et les symptômes comprennent :

  • saignement
  • Ecchymoses
  • Fatigue
  • Manque d’appétit
  • Coloration jaune de la peau et des yeux (jaunisse)
  • Urine de couleur foncée
  • Démangeaisons de la peau
  • Accumulation de liquide dans l’abdomen (ascite)
  • Gonflement des jambes
  • Selles de couleur grise
  • Perte de poids
  • Confusion, somnolence et troubles de l’élocution.

Il n’est généralement pas facile de diagnostiquer l’hépatite à un stade précoce, car elle ne présente que peu ou pas de symptômes. Il est donc important de procéder à un dépistage annuel de l’hépatite.

Transmission

Le virus de l’hépatite C est un virus transmis par le sang. Il est le plus souvent transmis par :

  • la consommation de drogues injectables par le partage de matériel d’injection ;
  • la réutilisation ou la stérilisation inadéquate du matériel médical, en particulier des seringues et des aiguilles dans les établissements de santé ;
  • la transfusion de sang et de produits sanguins non contrôlés ;
  • les pratiques sexuelles qui entraînent une exposition au sang (par exemple, chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, en particulier ceux qui sont infectés par le VIH).
  • Le virus de l’hépatite C peut également être transmis sexuellement et peut être transmis d’une mère infectée à son bébé ; toutefois, ces modes de transmission sont moins courants.

L’hépatite C ne se transmet pas par le lait maternel, la nourriture, l’eau ou les contacts occasionnels tels que les étreintes, les baisers et le partage de nourriture ou de boissons avec une personne infectée.

Facteurs de risque

Votre risque d’infection par l’hépatite C est accru si :

  • vous êtes un personnel de santé qui a été exposé à du sang infecté, ce qui peut arriver si une aiguille infectée vous transperce la peau.
  • vous avez déjà injecté ou inhalé des drogues illicites.
  • vous êtes atteint du VIH
  • vous avez reçu un piercing ou un tatouage dans un environnement non propre et avec un matériel non stérile
  • vous avez déjà reçu une transfusion sanguine ou une transplantation d’organe.
  • êtes né(e) d’une femme atteinte d’une infection par l’hépatite C
  • vous êtes nés entre 1945 et 1965, le groupe d’âge où l’incidence de l’hépatite C est la plus élevée.

Complications

L’infection par l’hépatite C qui se poursuit pendant de nombreuses années peut entraîner des complications importantes, telles que

  • Une cicatrisation du foie (cirrhose). Après des décennies d’infection par l’hépatite C, une cirrhose peut apparaître. La cicatrisation du foie rend difficile le fonctionnement de celui-ci.
  • Cancer du foie. Un petit nombre de personnes infectées par l’hépatite C peuvent développer un cancer du foie.
  • Insuffisance hépatique. Une cirrhose avancée peut entraîner l’arrêt du fonctionnement de votre foie.

 

Foie normal vs. Foie cirrhotique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.